Semaine du 2 mars 2020

A l’honneur, le retour au roman très attendu de Leila Slimani, après « Chanson douce », prix Goncourt 2016. Voici donc « Le pays des autres », saga familiale explorant les liens entre France et Maroc sur fond de troubles coloniaux et d’indépendance du Maroc.

Je parlais mercredi dernier de Ruta Sepetys. Le hasard faisant bien les choses, voici « Hôtel Castellana », dernier roman jeunesse de cette excellente autrice qui se déroule au cœur de l’Espagne franquiste. Personnellement, j’ai hâte de le lire !

Place ensuite à ‘Mothercloud », de Rob Hart, un thriller d’anticipation ultra réaliste. En son cœur, une superstructure de vente en ligne au sein de laquelle l’humain disparait au profit de la rentabilité et de la productivité. Ça sonne très orwellien et très prometteur.

Un petit polar pour la route avec « Richesse oblige » d’Hannelore Cayre. Il nous emmène entre le 21ème et le 19ème siècle sur les traces d’un héritage à récupérer à condition de réussir à scier correctement toutes les branches supérieures de l’arbre  généalogique d’une famille où l’argent règne en maître. Un projet enthousiasmant !

On termine avec « Manger, c’est culturel » de Christine Ott, un essai qui vient démystifier nos habitudes alimentaires. L’auteur y analyse notamment tous ces facteurs qui viennent conditionner nos jugements et orienter nos goûts, qui sont finalement beaucoup moins libres qu’on ne pouvait le penser. Un livre à mettre sur toutes les bonnes tables 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s