« Patagonie route 203 », Eduardo Fernando Varela

Parmi les lires de la dernière rentrée littéraire de septembre, il en restait encore un que j’avais pu repérer en même temps que « Tupinilandia » dans le catalogue des éditions Métailié. J’ai finalement décidé de l’offrir, mais tout en le lisant rapidement avant, ne serait-ce que pour faire un cadeau en connaissance de cause ! 


Au volant de son camion, Parker, ancien saxophoniste, sillonne la Patagonie en cherchant à tout prix à rester à l’écart de ses semblables. Dans un environnement hostile soumis aux caprices des vents et de la météo, il va un peu malgré lui multiplier les rencontres, toutes plus improbables les unes que les autres : journaliste à la recherche de sous-marins nazis, indiens anthropophages, garagiste irascible et retors ou encore jumeaux boliviens évangéliques. Mais surtout sa route va croiser celle de Mayten, caissière dans une fête foraine itinérante dont il va tenter de retrouver la trace. 


« Patagonie route 203 » est, à l’image de la région qu’il décrit si bien, un livre dans lequel on prend plaisir à se perdre. L’intrigue se déroule au gré des rencontres comme une errance sans réel but dans une région où tout le monde semble agir selon une logique que tous, lecteur comme personnages, semblent peiner à définir. L’auteur nous propose une plongée magistrale dans cette partie du monde particulièrement peu hospitalière sous la forme d’un road trip dans lequel chacun, Parker le premier, semble à la recherche de lui-même. Et dans un environnement dans lequel pour arriver à destination vous « prenez la nationale tout droit, après demain, [vous] tournez à gauche, lundi [vous] tournez à droite et vous continuez jusqu’à l’Atlantique. C’est le seul océan, vous ne pouvez pas vous perdre », le défi est de taille ! 

Vous avez aimé ? N’hésitez pas à passer de l’Argentine au Brésil pour y découvrir le fascinant « Tupnilandia » de Samir Machadao de Machado, dont j’ai pu vous parler ici !

« Patagonie route 203 », Eduardo Fernando Varela, Métailié, 368 pages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s